Français

Pourquoi la chimiothérapie peut activer les cellules cancéreuses

Pourquoi le traitement chimio peut alimenter la croissance du cancer

par Healing Cancer Naturally © 2019 Copyright Notice

Étude révèle facteur principal

Des chercheurs du Fred Hutchinson Cancer Research Center [centre de recherche sur le cancer] aux États-Unis voulaient trouver une ´réponse à la question déroutante : pourquoi les cellules cancéreuses sont-elles faciles à tuer en laboratoire mais difficiles à éradiquer une fois installées dans le corps humain ? (Une réponse typique à un traitement chimiothérapeutique consiste en une réduction de la tumeur initiale, bientôt suivie par une recroissance rapide et la résistance de la tumeur à une [chimio]thérapie ultérieure.)

En testant les effets d'un certain type de chimiothérapie sur du tissu cancéreux de la prostate (et ensuite du sein et des ovaires), les chercheurs ont fait une découverte surprise: la chimio causait des dégâts à l'ADN des cellules saines environnantes, les induisant à produire une protéine dénommée WNT16B en surabondance. Cette protéine est mise à profit par les cellules cancéreuses puisque'elle encourage leur croissance, les aide à envahir les tissus environnants et surtout induit une résistance aux traitements futurs.

On peut en conclure que non seulement la chimio est extrêmement toxique (voir p.ex. en anglais High risks involved in accidental spillage of chemotherapy drugs), mais qu'une raison principale pour laquelle elle tend à rendre le cancer plus agressif réside dans le fait qu'elle inflige des dommages spécifiques aux cellules saines. Dans la suite, celles-ci se mettent à sécréter une protéine (WNT16B) qui augmente le taux de survie et l'invasivité des cellules cancéreuses des tumeurs.

L'étude susmentionnée (Treatment-induced damage to the tumor microenvironment promotes prostate cancer therapy resistance through WNT16B) - financée entre autres par les National Institutes of Health (Instituts américains de la santé) et le National Cancer Institute (Institut national du cancer) des États-Unis - fut publiée dans le journal Nature Medicine en 2012.

Une citation pertinente du livre "Guérir avec la méthode Gerson"

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) [une agence intergouvernementale de l'OMS] a identifié vingt remèdes anticancéreux comme agents carcinogènes puissants. La Cyclophosphamide et le Melphalan sont mentionnés spécifiquement ainsi que presque tout produit chimique utilisé dans le cadre des hormonothérapies. Combinant ces drogues mortelles dans une "chimiothérapie combinée" laisse des séquelles encore plus graves.

Diese Seite auf deutsch This page in English

Sponsored Links

Related content

Related sections

 

Copyright © 2004-2022 healingcancernaturally.com and respective authors.
Unauthorized republishing of content is strictly forbidden. Each and every breach of copyright will be pursued to the fullest extent of the law.
Use of this site signifies your agreement to the disclaimer.